Retour sur les rendez-vous du Logement Etudiant


Offre de logements faible, loyers exorbitants, pratiques contestables…

Le 17 novembre à Paris-Dauphine, 200 acteurs étaient réunis pour le lancement des Rendez-vous annuels du Logement Étudiant. Offre de logements faible, loyers exorbitants, pratiques contestables... les étudiants doivent faire face à de trop nombreux problèmes pour se loger. Pourtant, en 2014, le gouvernement avait lancé un ambitieux plan de construction de 40 000 logements sociaux étudiants. Face à ces enjeux, Universités & Territoires, Adele et l'Université Paris-Dauphine lancent les Rendez-vous annuels du Logement Étudiant pour développer le dialogue et faciliter les échanges entre tous les acteurs : pouvoirs publics, professionnels de l'immobilier, établissements d'enseignement supérieur, acteurs des territoires, usagers...

La 1ère édition s'est tenue le 17 novembre 2016 en présence d'Emmanuelle COSSE, Ministre du Logement et de l'Habitat durable, autour de 2 tables-rondes. L'objectif ? Partager les bonnes pratiques, présenter des solutions pragmatiques et innovantes et proposer au législateur des pistes de réflexion autour de la question du logement étudiant. Ce Rendez-vous a symbolisé la reconnaissance du logement social étudiant, hors Crous, qui a contribué à 58% du Plan 40 000 !

Conclusions - Table-ronde n°1 « Universités, collectivités et opérateurs pour une production concertée »

Que ce soit les promoteurs, les bailleurs, les associations, les Crous, les universités, les collectivités ou encore les investisseurs, tous émettent la difficulté à innover et à développer des projets qui sortent du cadre habituel. Ils appellent à plus de partenariat pour mener des projets de vie sur chaque territoire, et à réfléchir à de nouveaux modes de pilotages des projets de résidences et de suivi. Certains participants ont également souligné que le logement étudiant souffrait encore d'une image négative auprès de certains élus. Et d'autres, qu'il serait temps de faire tomber les barrières artificielles entre le logement des étudiants, le logement des jeunes travailleurs et plus généralement celui des jeunes, pour plus de mixité !

Marie-Noëlle Lienemann, ancienne Ministre du Logement, présidente de la FNSCHLM, appelle à une planification d'objectifs de production basée sur les besoins estimés de chaque territoire. De son côté Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l'Habitat durable, souhaite aller vers plus d'unité dans la réponse au logement des jeunes en général et arrêter de séparer les publics.

Extrait du discours d'Emmanuelle Cosse « Malgré les efforts considérables de l'État comme des collectivités locales, nous avons encore beaucoup de retard à rattraper. Il n'est pas acceptable que l'on se soit habitué à ce que les étudiants doivent travailler pour se loger. Dans certaines régions, jusqu'à 40% des étudiants sont salariés ! Aujourd'hui, le Plan 40 000 - engagé par le Président de la République - va atteindre son but et se pose la question des suites à lui donner afin de poursuivre la dynamique qui a été engagée dans ce cadre.

En outre, le projet de loi ''Égalité et citoyenneté'' prévoit une harmonisation bienvenue du statut de l'ensemble des Résidences Universitaires. Mais la réponse à la situation des étudiants et des jeunes ne repose pas uniquement sur des Résidences Universitaires. Il faut aussi des projets de logements innovants : je pense aux projets menés par l'AFEV mais aussi par des coopératives. Car la bataille que nous devons mener est celle de l'accès des jeunes à la cité et du droit à la ville pour tous ! Nous avons également un enjeu de rénovation des vieilles résidences.

Par ailleurs, l'évolution des rapports entre propriétaires et locataires, engagée notamment dans la loi ALUR de 2014, a largement bénéficié aux jeunes : fin des marchands de liste, baux type... sans oublier l'encadrement des loyers qui bénéficient aux jeunes, victimes du logement cher.

Nous avons également travaillé sur les garanties et la caution locative [...] nous avons mis en place avec Action Logement le dispositif VISALE dont peuvent bénéficier presque tous les jeunes, les étudiants non couverts pouvant également bénéficier de la Caution locative étudiante (la Clé). De même, sur la prévention des risques de rupture entre étudiants et jeunes actifs [...] car il est essentiel de ne pas segmenter les publics.

La question du logement des étudiants doit donc se traiter de manière partenariale entre l'ensemble des acteurs, y compris des universités et à l'échelle des territoires, notamment au sein des régions ».

Conclusions - Table-ronde n°2 « Quels changements en cours dans la construction et la gestion du logement

étudiant ? »

Elle a révélé un fort besoin d'innovation dans le logement étudiant, que ce soit dans sa conception, sa construction, sa gestion et les services. Jusqu'à présent, l'enjeu quantitatif (la nécessité de produire un nombre important de lits) aurait relégué au second plan les efforts à réaliser pour inventer la résidence étudiante du XXI° siècle. Or la construction modulaire permet aujourd'hui de bâtir vite et d'envisager le déplacement des résidences en cas de reconfiguration ultérieure des campus.

La colocation a également largement été débattue ! Considérée comme une alternative (économique) pour les uns et un véritable choix de vie pour les autres, à tel point que certains étudiants acceptent d'aller vivre dans des kot-à-projets solidaires dans des quartiers populaires, au sein desquels les expériences de résidences étudiantes classiques ont toujours été des échecs.

Au-delà du simple hébergement, les étudiants attendent aujourd'hui un panel de services, avec des espaces de co-working, de création et de convivialité, qui ne sont pas suffisamment accessible sur les campus. Pour l'architecte Lattanzio, au lieu de continuer à refaire des F3 dans des studios de 18 m², il faudrait imaginer des espaces de vie évolutifs dans la journée, avec des constructions singulières et des meubles amovibles. À la confluence de ces dernières observations, il faut regarder au-delà des frontières en Suède, par exemple, où de récentes résidences étudiantes sont de véritables living labs !

Compte-tenu du succès et de l'engouement rencontré lors de cette 1ère édition, l'équipe des Rendez-vous du Logement Étudiant vous donne rendez-vous l'année prochaine. Peut-être encore un 17 novembre qui, est la journée internationale des étudiants !

Plus d'informations sur www.rdvle.com

En savoir plus Publié le 22 novembre 2016

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



Actualité du Marché des Résidences Services pour étudiant et du Logement pour Etudiants

Actualité du Marché des Résidences Services pour étudiant et du Logement pour Etudiants

Suivre l'actualité du marché du logement et des résidences pour étudiants

Rechercher une résidence étudiante


FERMER