Les aides pour les mamans étudiantes

Les mamans étudiantes sont nombreuses malgré ce que l'on peut penser. Mais les difficultés ne sont pas les mêmes que pour un étudiant sans enfant. Faut-il faire un bébé pendant les études ? Comment se loger ? Quelles aides peuvent être attribuées ? Cap-Logement-Étudiant vous répond !

Publié le 21 février 2014
Les aides pour les mamans étudiantes

Les mamans étudiantes sont nombreuses malgré ce que l'on peut penser. Mais les difficultés ne sont pas les mêmes que pour un étudiant sans enfant. Faut-il faire un bébé pendant les études ? Comment se loger ? Quelles aides peuvent être attribuées ? Cap-Logement-Étudiant vous répond !

  • Un bébé pendant les études

Sur le campus, il n'est pas rare de voir des jeunes femmes enceintes et encore étudiantes. Vous êtes même peut-être dans le même cas. En couple depuis quelques temps vous avez eu envie d'un enfant en étant « jeune » mais sans pour autant sacrifier vos études ? Ce désir était mûrement réfléchit ou est-ce peut-être un accident ? Quoi qu'il en soit, sachez qu'une grossesse pendant les études n'est pas sans conséquences mais que c'est aussi très surmontable grâce aux nombreuses aides qui sont allouées au couple ou à la (future) maman. Certaines mamans ont un conjoints déjà salarié ou des parents qui les aident financièrement. Cependant, ce n'est pas toujours le cas ; le couple est encore étudiant et les parents n'ont pas les moyens de les aider financièrement. Bien évidement, c'est en région Île-de-France que l'on totalise le plus de demandes.

  • Qu'en est-il du logement ?

Pour avoir accès à un logement, vous allez devoir remplir et envoyer votre DSE (Dossier Social Étudiant) afin de pouvoir obtenir une bourse sur critères sociaux. De plus, en y ajoutant votre statut de maman, vous pourrez bénéficier du complément maternité voire même d'un logement en résidence universitaire. En effet, certaines résidences universitaires acceptent d'accueillir les mamans avec un enfant dans des logements à peine plus grands. Cependant, vous pouvez tout de même rencontrer une assistante sociale ou un interlocuteur du CROUS afin de trouver un logement plus adapté à vos besoins. Si vous êtes une maman non boursière mais que vous êtes en situation de rupture familiale, vous pouvez demander à ce que votre dossier soit étudié en vue d'obtenir une allocation d'études ou une aide d'urgence du Fonds national d'aide d'urgence.

  • Quelles aides peuvent vous être attribuées ?

Avec le CROUS : vous aurez peut-être l'opportunité d'obtenir une bourse sur critères sociaux. Pour cela, vous devez remplir votre DSE. Si vous en aviez fait la demande avant d'être maman et que vous n'y aviez pas droit, votre situation a changé et vous pourriez avoir gagné des points.

Avec la CAF : vous aurez peut-être droit à la Paje (Prestation d'accueil du jeune enfant) avec une prime à la naissance de 912 euros dès le septième mois de grossesse, une allocation de base de 182,43 euros par mois jusqu'aux 3 ans de l'enfant, ainsi qu'un complément de libre choix du mode de garde qui peut aller jusqu'à 452 euros par mois. Cependant, afin de pouvoir bénéficier de cette aide, votre grossesse doit être déclarée dans les 14 semaines à votre CAF. Afin de savoir si vous entrez dans les critères de la CAF, découvrez la page du site exclusivement dédiée à la petite enfance. Bien entendu, vous aurez également la possibilité de toucher les aides au logement, le revenu de solidarité active, et une allocation de soutien familial suivant votre profil.

Mais aussi : les conseils généraux ont un mandat de protection maternelle et infantile. Ainsi, vous pourriez avoir droit à des aides via leurs centres sociaux. N'oubliez pas non plus de vous renseigner auprès de votre mutuelle complémentaire qui peut vous offrir un forfait naissance de 150 euros environ.


FERMER